• Facebook
  • Twitter
  • Google +

L’enterrement de vie de garçon d’Olivier

L’enterrement de vie de garçon d’Olivier - Gary Bell

Pour la première fois de ma vie, j’ai participé à un enterrement de vie de garçon. Quel moment inoubliable. Vous aurez tous compris bien sûr que j’ai un ami qui va se marier bientôt. Je vous parlerai donc de la merveilleuse journée qu’on a préparé pour un ami très spécial, Olivier. Pour commencer, je vais vous parler d’Olie. Olivier est un gars plutôt timide. Il travaille pour un fournisseur d'Internet Xplornet. C’est le genre de gars discret qui ne déplace pas beaucoup d’air. C’est aussi un ami fidèle et sincère qui est toujours là pour aider un ami. Il est d’ailleurs le premier à offrir son aide quand un de nous déménage, peinture ou rénove. Il est avec sa belle Sonia depuis presque 5 ans. C’est une femme absolument géniale. Elle est éducatrice en garderie et a un don inné avec les enfants. Maintenant, pour en revenir à la journée organisée en l’honneur de notre ami Olivier, ça n’a pas été très compliqué à organiser. On s’était tous partagé des tâches à faire, donc puisque Olie ne peut être partout et avec tout le monde en même temps, ça a été assez facile pour chacun de nous de réussir son mandat. Je dois avouer que ma responsabilité à moi était de réserver le restaurant, alors je n’avais certainement pas la pire. On a profité du fait que Sonia passait la journée avec ses soeurs au Salon de la mariée et que, comme elle risquait d’y trouver sa robe, elle ne voulait pas que son futur mari l’accompagne. J’ai ainsi tendu la perche à Olivier en lui disant que je voulais aller m’acheter un nouvel ordinateur. Je savais qu’il mordrait à l’hameçon. Olivier travaille comme programmeur pour une boîte d’informatique. Alors quand je lui ai parler de nouvel équipement, il n’a pas été capable de résister à la tentation de vouloir m’aider. Bien sûr, je n’ai rien acheté. Je lui ai dit que j’y penserais, et lui évidemment m’a répondu qu’il pourrait facilement m’avoir un meilleur prix par le biais de la compagnie pour qui il travaille. Je lui ai donc proposé de l’inviter à souper. C’était logique puisqu’il me ferait économiser une somme importante. Au début il ne voulait pas parce qu’il disait que c’était normal de faire ça pour un ami. Mais j’ai insisté et il a fini par accepter. Rendu au restaurant, vous auriez dû voir son visage quand il a vu presque tous ses amis autour de la table. C’est là qu’il a vraiment compris qu’il venait de se faire piéger. Je crois bien qu’il aurait souhaité disparaître sous le tapis tellement il était gêné. Mais la soirée ne faisait que commencer. On l’a fait danser entre les tables, on l’a fait chanter des chansons, disons un peu spéciales… Et quand il a vu les trois filles arriver, vêtues comme si elles sortaient d’une lampe magique, on croyait qu’il allait s’évanouir. C’était en fait la conjointe d’un ami qui prend des cours de baladi et qui était venue avec 2 de ses amis à elle, et qui prennent le même cours. Elles se sont donc mises à danser autour de lui en faisant résonner les castagnettes de leurs doigts. À la fin de leurs prestations, Olivier était blanc comme un drap. Presque tous les clients présents dans le restaurant se sont levés pour applaudir. Je crois qu’Olie se retenait pour ne pas pleurer tellement il était émotif. Nous on était tellement content d’avoir fait ça pour un gars aussi extraordinaire que lui. Ça été une soirée mémorable. En fait je n’ai qu’un seul regret… Je n’aurai finalement pas de nouvel ordinateur !!!

 

The author:

author

Hummmm. Comment me décrire ? Réfléchi ? Non, ça fait trop sage. Introspectif ? Non, ça c’est pire. Mes amis diraient un tantinet ennuyant, et casse-pied aussi sans doute. Mais gentil, drôle et surtout fiable. Cette espace, je le partage avec vous lecteurs, en espérant un échange non-censuré et sans jugement.